Conseils pour un chat(on) adopté 

Vous venez d'adopter un chat ou un chaton et nous en remercions chaleureusement.
Les animaux accueillis au refuge et proposés à l'adoption ont bien souvent connu l'errance,
l'abandon, le manque de soin et parfois la maltraitance. Ils demandent beaucoup d 'attention, de
patience et d'affection de la part de leurs nouveaux maîtres.
Voici quelques conseils afin que cette adoption se passe au mieux pour votre nouveau compagnon.

Son transport et l'arrivée à la maison

Pour tous les trajets hors de la maison votre chat doit être placé en caisse de transport. Celle-ci doit
être adaptée à la taille de l'animal, propre, avec des fermetures solides. Elle va sécuriser votre chat
ainsi que vous même pendant le temps de conduite de votre véhicule et éviter tous risque de
panique et de fugue. Ne jamais ouvrir la caisse de transport à l'intérieur du véhicule mais
attendre d'arriver à votre domicile. Une fois chez vous, installez votre nouveau compagnon dans une pièce avec sa litière et nourriture et eau à sa disposition.
S'il est craintif il faut restreindre son environnement à une seule pièce. Il peut se cacher au début
(attention aux recoins inaccessibles) et ne sortir que la nuit. Cela est normal. Un peu de patience, le
temps qu'il se sécurise et s'approprie petit à petit sa nouvelle maison et la vie qui s'y déroule.
S'il est sociable vous pourrez lui accorder dès le début l'ensemble de l'habitation? intérieur
seulement.
Si vous avez de jeunes ou très jeunes enfants : veillez à ce que les enfants respectent le calme
nécessaire à l'adaptation du chat ou du chaton même s'il est tentant pour eux de jouer avec lui sans
attendre. Ne jamais laisser l'enfant ou le bébé avec l'animal sans surveillance.
C'est progressivement que la complicité et le respect mutuel entre l'enfant et l'animal va se mettre en
place. Grandir avec un animal dans de bonnes conditions est un bénéfice pour l'enfant.
Si vous avez d'autres chats : ne cherchez pas à les séparer, ils doivent faire connaissance. Se sentir,
se souffler, se suivre, grogner, est normal au début. Le plus souvent cela s'arrête au bout de quelques
jours.
Si vous avez un chien : il faut rester vigilant, les présentations devront se faire en votre présence. Il
faudra que votre chat ait la possibilité de se mettre à distance du chien : en hauteur ou dans un
endroit où se cacher. Il faut être ferme avec votre chien si celui-ci course le chat ou a un
comportement brutal.

Sa nourriture

L'alimentation de base d'un chat est composée de croquettes de qualité et d'eau fraîche à
disposition : un chat « grignote » à tout moment du jour et de la nuit, il s'autorégule. S'il mange
toute sa ration en une seule fois et quémande, fractionnez en 2 ou 3 fois son repas. Evitez les
croquettes « bas de gamme » de supermarché qui peuvent provoquer des troubles digestifs ou
urinaires. Vous pouvez lui donner de la pâtée de temps en temps pour lui faire plaisir.
Le lait est à bannir. Faites une introduction des nouvelles croquettes en les mélangeant avec les
anciennes progressivement. Surveillez toujours ses selles et son pelage : diarrhée et chute de poils
peuvent être les signes d'une intolérance alimentaire.

Sa litière

A vous de tester et de choisir celle qui convient le mieux à votre chat, de même pour le bac à litière.
Si vous optez pour un bac fermé, ôter la porte battante dans un premier temps. Le bac à litière doit
se situer dans un endroit calme (évitez les lieux de passage) et éloigné de sa nourriture. Ses
excréments doivent être évacués chaque jour de sa litière et le bac nettoyé et désinfecté
régulièrement.

Le logement et les sorties

Votre chat doit disposer d'endroits pour faire ses griffes : griffoirs en cartons, tapis brosse ou en
sisal, arbre à chat. Attention aux arbres à chats trop hauts pour les chatons car risque de chute.
Jouets, jeux de parcours et de cachette, tout est bon pour enrichir son environnement mais en
veillant à sa sécurité.
Si vous vivez en appartement : attention aux portes, fenêtres, fenêtres basculantes ne serait-ce
qu'entrouvertes et aux balcons et terrasses : un accident est vite arrivé et peut être fatal. Attention
aussi aux appartements au 1er étage ou en rez-de-chaussée : il peut vous échapper facilement.
Si vous vivez en maison et que votre chat a la possibilité de sortir : il lui faudra attendre 1 ou 2
mois après l'adoption afin qu'il puisse faire son territoire dans votre habitation, l'identifier comme la
sienne et reconnaître votre voix. Ne jamais laisser sortir un chat non stérilisé. Il ne faut pas non
plus laisser votre chat dormir dehors : la nourriture ou la friandise est un bon moyen de rappel le
soir. Le harnais peut être utilisé pour les premières sorties mais en étant très vigilant car à la
moindre frayeur il pourra s'en défaire.

Sa santé

Vous disposez de son carnet de santé où sont indiqués : la date de ses vaccins, son numéro
d'identification, la date de sa stérilisation, le résultat du test FIV et FeLV pour les chats adultes.
Votre chat est vacciné contre le Typhus, le Coryza et la Chlamydiose. S'il est amené à sortir il est
fortement conseillé de le vacciner contre la Leucose. Le rappel de vaccin est à faire tous les ans
même s'il vit en appartement et ne sort pas.
Votre chat est identifié par puce électronique (numéro à 15 chiffres avec code barre) ou par
tatouage. Vous recevrez sa carte d'identification de la part de l'organisme national de l'I-CAD à
votre domicile. Cette carte confirme que vous êtres enregistré comme détenteur de l'animal. En cas
de changement d'adresse, de téléphone, de détenteur il est obligatoire de faire la modification
auprès de cet organisme.
Votre chat doit être traité contre les puces et les tiques (s'il a accès à l'extérieur) et vermifugé
régulièrement, 2 à 4 fois par an, à l'aide d'un comprimé par voie orale ou d'un pipette par voie
cutanée. Demandez conseil à votre vétérinaire.
Sa stérilisation doit être effectuée à l'âge de 6 mois pour les jeunes chats, avant les premières
chaleurs pour les femelles. Elle est obligatoire pour les chats adoptés à la SPA 87. La stérilisation
favorise la relation entre l'animal et sa famille, évite les fugues, la proliférations et les abandons,
elle ne modifie en rien le tempérament du chat mais préserve sa longévité. Seule la prise de poids
est un risque facilement régulé par une alimentation adaptée.
Le chat et le chaton est sensible à tout changement d'environnement ce qui peut générer un
stress, diminuer ses défenses immunitaires et l'exposer aux maladies. Il faut donc surveiller
attentivement son état général après l'adoption. Eternuements, yeux qui pleurent, perte de l'appétit,
diarrhée, apathie peuvent apparaître et un traitement adéquat pourra être nécessaire. Ne pas hésitez à
prendre conseil auprès d'un vétérinaire.
La SPA 87 reste à votre disposition pour toute question concernant la santé et le comportement de
votre nouveau compagnon. Enfin vous pouvez nous donner des nouvelles et envoyer des photos.

SPA 87 : 156 avenue du Général Chambe 87270 Couzeix
05 55 48 06 75
spa87@hotmail.fr
www.spa87.fr